L’aire de valorisation de l’architecture et du patrimoine

Ecouter le contenu

4 édifices sézannais sont classés ou inscrits au titre des monuments historiques, et font ainsi l’objet d’un périmètre de protection.

Ces cercles tracés de manière purement géométrique permettent de faciliter la sensibilisation du public et de mettre en œuvre des mesures de préservation spécifiques.

Mais ils présentent deux inconvénients majeurs : d’une part ils intègrent des bâtiments sans réelle valeur architecturale et en freinent souvent les travaux d’extension, de restauration ou d’amélioration ; d’autre part ils ne prennent pas en compte des immeubles dont les caractéristiques mériteraient d’être mieux protégées.

 

C’est afin de mieux cerner les réalités du bâti et les articulations d’un urbanisme chargé d’histoire, de proposer une gestion individualisée et plus précise de chaque édifice, et d’apporter des conseils éclairés aux porteurs de projet, que la Ville a décidé de créer une AVAP – aire de valorisation de l’architecture et du patrimoine – doublée d’un PDA – périmètre de délimitation des abords.

Cette démarche, qui s’inscrit dans une politique de préservation et de mise en valeur du patrimoine, que la Ville mène depuis le début des années 80, devrait être achevée dans les prochains mois, à l’issue de l’enquête publique qui sera bientôt engagée.